AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mes écrits.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myosotis
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 03/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Mes écrits.   Mar 5 Mai - 23:53

Etant en grand passionné d'écriture, je vais ici mettre ce que j'écris actuellement.
Voici un roman que j'ai commencé il y a pas mal de temps.
Elle raconte l'histoire d'une fille Bliss. Elle comportera plusieurs chapitres, j'écris le 3 en ce moment.
______________________

Abysses

Description de Bliss

Prénom : Bliss.
Nom : Stadfield.
Age : 21 ans actuellement..
Née à : Argelas.
Caractéristiques physiques : Longs cheveux noirs, yeux marrons.
Taille : 1m68.

Chapitre 1 : Choix.

« Ce rêve… ce rêve que j’ai fait autrefois, ce rêve que j’ai fait de toi, je ne t’en est jamais parlé. Mais je l’ai gardé tout ce temps au fond de moi. Ce rêve , je ne le ferais plus.

Quand tu liras cette lettre, cela voudra dire que mon existence n’est plus.
J’aurai tant voulu aller plus loin avec toi mais mon choix, je l’avais déjà choisi, et je ne voulait pas te faire souffrir.

Qui sait ce que l’on serait devenu si j’avais pris l’autre choix.

Je suis désolé, ne pleures pas et oublies moi .

Je t’aime Bliss.

Myosotis
».


C’était un beau matin d’été, l’air était néanmoins frais, le soleil se levait à peine. Bliss était encore fatiguée, parce qu’elle avait pleuré toute la nuit. Sa main lâcha la lettre qui lui avait été transmise par les parents de Myosotis. Son cœur sembla s’arrêter quelques instants.
Après un long moment de silence, elle cligna des yeux une fois, puis deux.

Comme si le monde se reposait sur ses épaules, elle s’allongea lourdement sur son lit.
C’est en fermant les yeux qu’elle se vit de l’autre côté du miroir. Ses yeux rougis étaient clos, elle dormait presque, elle rêvait, un rêve fou mais elle voulait y croire. Elle se laisse charmer par ces images de rêves, puis attirée, elle plongea à l’intérieur…


***

Lorsqu’elle arriva, elle sentit un silence lourd. Perdue dans le noir, elle promena son regard. Elle aperçut une lumière et s’approcha en avançant au milieu du vide et du néant.
Elle voltigeait dans ses souvenirs, elle vivait ses souvenirs.

Myosotis apparut de cette lumière, en face de Bliss. Elle le voyait, il n’était plus mais il était là. Il était revenu pour lui sourire, heureux pour elle.
En réponse, un regard où se mêlent appréhension et promesses.
Il s’avança et lui caressa la joue, lui murmura à l’oreille.


« Tu vois, j’ai bien fait de ne pas t’avoir emmené avec moi… »

Comme si une main lui serrait le cœur, elle frissonna à l’entente de ces paroles. La fierté repoussant son espérance, elle laisse revenir à flots ces belles images mises autrefois… Il n’y avait pas si longtemps, pourtant de côté, elle se re-décrit son visage et le son de sa voix. Et son cœur battait de plus en plus fort.

Comme prisonnière d’un corps à la peau glacée, elle sentit en elle un désir ardent d’exploser, de changer d’ombre et de pensées.

Elle lui répondit seulement.


« Toi qui m’a laissée, paumée dans ce secret… Reviens, reviens et avec toi, emmène moi ».

Mais malgré tout le désespoir du monde, l’image et l’univers disparaissait. Elle ne ressentait plus le contact physique avec Myosotis. Elle pleurait et il lui souriait en lui disant :


« Vis Heureuse » .

La pénombre s’installa…

Bliss sursauta, son souffle s’était accéléré sans qu’elle ne s’en était rendue compte…


***

Le jour des funérailles arriva, Bliss errait dans la forêt pour faire du vide en elle.

Le vent lissait ses cheveux. Ses pas se répercutaient dans l’ombre fraîche des arbres. Le soleil filtré par les feuillages faisait des tâches sur son visage. De temps à autre, l’ombre disparaissait pour laisser place à un éblouissement doré.
Elle se posa au bord d’un lac. Elle était assise, dos au vent, serrant dans ses mains de toutes ses forces de la terre sombre et fraîche.
Respirant cette odeur, mes yeux fermés, ses larmes brûlantes l’aveuglait. A genoux elle pleurait et sans honte, ne se retenait. Elle se laissa tomber voulant que son corps se heurte encore pour que cette douleur efface celle de son cœur.
Elle frappa dans l’eau qui reflétait son visage ne supportant plus son image.

Elle sentit que c’était l’heure, elle se leva, les mains trompées par l’eau et ses larmes.

Vide, elle quitta la forêt…


***

Durant les funérailles, elle était rentrée chez elle, elle avait l’impression d’être devenue sourde. Le bruit du monde était un bourdonnement continu. Elle regardait sans comprendre les gens rigoler entre eux dans les ruelles. Elle avait l’impression d’être ailleurs, loin de ce monde. Elle ne sentait plus le sol à chacun de ses pas, comme si elle était en apesanteur. Elle s’éloignait de cette réalité qu’elle refusait d’accepter.

Quelques jours plus tard, elle alla au cimetière, parce qu’elle voulait voir l’endroit où reposait son défunt amour.
Elle arriva en face de la tombe. Ils étaient de nouveau réunis, et ça la rendait heureuse. Elle n’avait pu que sourire aux parents et les serrer contre elle… Malheureusement, cette retrouvaille éphémère la plongea dans un sentiment de manque et ne put que craquer face à l’injustice de la situation.

Pensant une dernière fois à Myosotis qui était sous terre. Bliss, blessée, meurtrie, n’arrivait pas à se lever. Elle prit une décision qui lui fendait le cœur.

Elle décida de l’oublier…

Elle préférait se cacher dans cette douleur plutôt que d’essayer de la surmonter. Une fois de plus, sachant que celle-ci la regagnerait tôt ou tard.

La nuit elle entendait parfois une voix méconnaissable qui lui disait :


« Tu auras beau pleurer, il n’y a personne pour toi. Tu auras beau espérer, personne ne peut rien pour toi .»

Ces mots la blessaient au plus profond d’elle…

***

Aujourd’hui, deux années se sont écoulées. Elle sait que ça n’a aucune importance, ce qu’elle a ressenti, la situation dans laquelle elle se trouve…

Aucune importance…


« J’ai appris à faire mes choix, j’ai appris qu’il fallait faire ses choix.
Je ne me rappelle plus vraiment ton visage, le son de ta voix…

Et ça n’a aucune importance. »

Néanmoins, son sourire s’est effacé. Elle ne gambade plus au milieu de cette jolie cité. Elle demeure là, immobile. Le vent s’empare d’elle, elle entend encore les violoncelles…

« Je cesserai de pleurer.
Je cesserai de trembler.
Je cesserai d’avoir mal. »

« Ce rêve, je ne le ferais plus. »

____________

Chapitre 2 : Myosotis

[2 ans avant la lettre concernant le décès de Myosotis]

Bliss vivait à Argelas, seule avec sa mère suite à un dramatique événement. Agée de 17 ans, elle avait surmonter cette cascade de sanglots. Comme à son habitude, elle se levait tôt dès l’aube pour s’isoler au bord d’un lac au beau milieu de la forêt à proximité de son village natal.

A destination, alors que toute chose, toute vie dans un cadre paisible soupirait. Elle accompagnait le soleil à son éveil observant chaque détail avant que la magie du silence ne cesse. Tout en marchant dans l’herbe mouillée par la rosée du matin, à l’ouverture des fleurs, ce calme et cette fraîcheur lorsque le soleil en douceur s’éveillait.
Le soupir lorsque l’on se dit que la solitude est délicieuse même si elle nous arrache le cœur…

Elle avait apprivoisé le reflet du ciel éclairci et la clarté incertaine du soleil. Et elle chantonnait doucement « At my most beautiful » qui lui rappelait des souvenirs à la fois tristes et tendres. Des images en flash, de rêves ou d’autres espoirs qui accompagnait une douce mélodie sur le rythme du petit cœur qui s’emballait.

Bliss tourna la tête, sourire aux lèvres, toujours effleurée par le vent et par les brindilles vertes. Une étreinte, une chaleur, une pensée envolée, un sourire intact et des larmes de bonheur. Dans la fraîcheur du matin, elle s’allongea dans l’herbe humide, son attention fut attiré par un petit bout de bois qui lui faisait penser à une petite poupée calcinée lui rappelant son enfance. Elle resta toute la journée à penser et à rêver sous le soleil aveuglant jusqu’à que celui-ci commençait à se recoucher. Elle se leva pour rentrer chez elle, laissant là son petit bout de bois.


Elle traversa la forêt mais une atmosphère malsaine l’imprégnait. Il y avait eu un cri de douleur qui survola la cime et fit monter l’angoisse en elle. Elle se dirigea méfiante vers l’endroit d’où émanait ce hurlement. Malheureusement, elle reconnaissait cette voix et une fois sur le lieu, elle vit le corps de sa mère qui gisait à même le sol au milieu d’un étang de sang.
Bliss ne pouvait plus bouger, il lui était impossible de fuir ou de courir demeurant là immobile, terrorisée, pétrifiée, submergée par l’atrocité répugnante de la scène.

Un homme bourru se tenait à côté, il possédait une hache dont le fer était marqué par du sang. Elle avait compris ce qui s’était tramé. Des flots d’images traversaient son esprit, les moments de sa vie qui l’avait faite souffrir par le passé ressurgir en quelques secondes.

Ne supportant plus le poids du monde qui se jouer à nouveau d’elle, elle se laissa tomber à genoux comme un objet dénué de vie. Elle était anéanti, c’était comme avant… La même sensation de mal-être qui s’était imprégné en elle après la perte de son père. Désespérée, elle voulait pleurer, mais rien…Rien ne sortait. Elle frappa le sol fortement et se mit à cracher du sang en revoyant le corps inerte de sa mère.

L’homme tenant l’arme s’avança vers Bliss et cria :


« A quoi bon vouloir pleurer petite fille ?

Tes larmes sont aussi invisibles que toi. Insipides Sanglots !

Tu n’as pas le droit… »

Et au creux de son âme, ces mots blessants résonnaient.

« Tu n’existes pour personne ! »

La hache tranchante s’affaissa et des morceaux de bois volèrent en éclats. Des petits bouts de bois tel une collection de petites poupées se mirent à danser en farandole dans cette atmosphère déplaisante afin de finir leur danse sur le sol.

« De nouveau découvrir l’Enfer. »

Cette phrase traversa l’esprit de Bliss se regardant dans un reflet ensanglanté. Elle leva son regard vers l’horizon assombri et sentit au plus profond d’elle un sentiment encore inconnu chez elle.
Se Tenait debout devant elle un homme aux cheveux d’un bleu étincelant par l’humidité de la pluie qui ruisselait le long des ses cheveux mi-longs. Il lâcha le reste d’un bouclier en bois qui lui avait servi à amortir l’impact de la hache pourfendeuse. Le barbare se tenait immobile… Une épée enfoncée dans son corps laissant déverser une cascade sanglante. Sa hache se planta dans la terre humide se mélangeant au sang. Le nouvel inconnu laissa sa lame s’ancrer en lui, insistant doucement. Le souffle court, il tira la lame. L’homme bourru ouvra grand ses yeux dont ses pupilles se dilataient. Tout en serrant les poings et les dents, il bascula en arrière, et lentement, s’approcha de sa mort. Allongé, inerte, sa vie prit fin en ce lieu sous une pluie battant son regard livide.

Dans le fracas du combat, Bliss avait fermé ses paupières, elle voulait découvrir son sauveur, son regard, même si elle pourrait en être aveugle… Peu importe… Elle voulait voir son sourire comme un espoir. Elle était seule, elle n’avait plus personne…
Elle jeta ses pupilles rongées par la tristesse vers lui, et elle voulait qu’il prenne dans la sienne sa main tendue, désespérée…


« Emporte-moi… »

Mais il ne répondit pas, impassible. Dans son soupir, elle le regarda en silence.
Bliss comme morte, à terre, au plus bas encore. Le bois jamais humide de ses pleurs invisibles, en morceaux éparpillés, comme dans un tronc une hache est plantée. Un cœur boisé qu’une lame déjà dévore.
Elle était debout, il la soutenait mais encore de larmes ses yeux perlaient.

La tristesse lui brûle le cœur à l’endroit où il a été heurté et elle sera contre elle ce qui lui était à sa portée. Désartibulée, comme jetée par dessus bord, Bliss s’endormit d’un sommeil forcé. Toutefois encore endormie, perdue dans un rêve qui la faisait souffrir et dont elle était prisonnière.

Peu de temps après, le mystérieux jeune homme portant une Bliss assoupie arriva devant une porte. Quelques secondes suivirent après qu’il est frappé à la porte lorsque celle-ci s’ouvrit doucement dans un silencieux grincement. Une jeune fille à l’allure gracieuse apparut derrière. Il se présenta sous le nom de Myosotis et après avoir interchangé différents regards vers lui et la fille endormie et meurtrie, elle comprit ce qu’elle devait faire… S’occuper de cet fille égarée dans sa tristesse et ses regrets.

Il savait et ressentait en elle une grande sagesse, il ne se trompait pas. Il lui fit confiance et lui confia Bliss. Après des remerciements et de brèves salutations, Myosotis se retourne et se dirigea vers la sortie. La jeune fille l’observa s’éloigner, puis après une certaine distance entre elle et lui, elle referma la porte. Elle s’appelait Mogami et était vouée à de grandes choses.


Dernière édition par Myosotis le Dim 26 Juil - 16:01, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
mogami01
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 27
Localisation : quelque part en france.....

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mer 6 Mai - 12:37

très triste, si peu d'espoir... mais j'aime bien. mais n'est ce pas bizarre de donner son pseudo à un personnage littéraire mort?en tous cas, perso, je trouve que tu as du talent, tu me fais penser à moi il y' a quelques années ^^ j'attends, le chapitre 2 ^^
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 03/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mer 6 Mai - 15:10

mogami01 a écrit:
très triste, si peu d'espoir... mais j'aime bien. mais n'est ce pas bizarre de donner son pseudo à un personnage littéraire mort?en tous cas, perso, je trouve que tu as du talent, tu me fais penser à moi il y' a quelques années ^^ j'attends, le chapitre 2 ^^

Merci ^^. Oui l'histoire est assez triste,je sais pas si j'ai du talent en tout cas.
Pour ce qui est est de mon pseudo pour un personnage mort, oui c'est bizarre mais c'est l'effet recherché et voulu.
Je voulais pas faire une histoire qui raconte directement la vie du personnage ayant mon pseudo , mais au travers du point de vue d'une fille qui était amoureuse de lui, enfin tu vois ^^.

Le chapitre 2 ça raconte le passé de Bliss quand elle rencontre Myosotis =p
Revenir en haut Aller en bas
Lifestream
Jidai team member & Modérateur
Jidai team member & Modérateur
avatar

Messages : 7231
Date d'inscription : 04/02/2009
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mer 6 Mai - 15:34

Tu me l'avais fait lire y a quelques temps non ? En tout cas c'est très joli, bien que triste :(

_________________



Spoiler:
 


Un rêve est beau tant qu'on peut l'imaginer. Une fois réalisé il est mort.

Why is a raven like a writing desk ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lifestream.allmyblog.com
Myosotis
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 03/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mer 6 Mai - 15:45

Oui je te l'avais montré y a quelques temps mais je l'ai peaufiné.

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
mogami01
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 27
Localisation : quelque part en france.....

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Jeu 7 Mai - 11:30

Myosotis a écrit:
mogami01 a écrit:
très triste, si peu d'espoir... mais j'aime bien. mais n'est ce pas bizarre de donner son pseudo à un personnage littéraire mort?en tous cas, perso, je trouve que tu as du talent, tu me fais penser à moi il y' a quelques années ^^ j'attends, le chapitre 2 ^^

Merci ^^. Oui l'histoire est assez triste,je sais pas si j'ai du talent en tout cas.
Pour ce qui est est de mon pseudo pour un personnage mort, oui c'est bizarre mais c'est l'effet recherché et voulu.
Je voulais pas faire une histoire qui raconte directement la vie du personnage ayant mon pseudo , mais au travers du point de vue d'une fille qui était amoureuse de lui, enfin tu vois ^^.

Le chapitre 2 ça raconte le passé de Bliss quand elle rencontre Myosotis =p

oki je comprends ^^. j'ai hâte de lire la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 03/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Ven 8 Mai - 14:37

Mémoires de Myosotis


La pluie battait son plein. Je me tenais devant lui. Je…je ne savais pas vraiment quoi lui dire… Il me regardait, ses yeux étaient imprégnés par la peur, l’angoisse et la douleur. Par terre, il n’avait plus de force… ni le courage d’espérer d’ailleurs. Il savait que les coups qu’il avait reçus allaient lui être fatals, et que malgré tout ce que j’allais tenter pour le sauver, l’échec n’en serait que plus grand et douloureux. Il acceptait son destin et sa triste fin.

Il se trouvait devant moi, étendu et gisant dans son sang, vêtements déchirés mais face à lui, j’etais impuissant. Est-ce humain de voir quelqu’un mourir devant ses yeux, surtout lorsqu’il vient de vous sauver la vie ? est-ce que cela veut dire que je porterai sa mort sur ma conscience toute mon existence ? Pourquoi s’être interposé… Surtout au péril de sa vie… ?


- Soniver, tu n’avais pas à faire ça ! Regarde dans quel état tu es…dit Myosotis le visage inondé de larmes. Tu aurais dû me laisser et t’enfuir Soniver ! Cria t-il en lui prenant la main. Tu ne peux pas mourir… On a encore besoin de toi… Il laissa s’échapper entre deux sanglots quelques crises d’agonie.
Tu sais…Lança t-il en posant sa tête sur le torse de Soniver, j’ai repris espoir grâce à toi… Alors ne me reprend pas cet espoir.
SONIVER ! Cria t-il de toutes ses forces.

Je venais de comprendre que c’était la fin… Sa fin. Je me nomme Myosotis et je viens de prédire cette nuit, la mort d’un homme qui, à m’en surprendre, n’est pas celui que je croyais être…
Revenir en haut Aller en bas
mogami01
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 27
Localisation : quelque part en france.....

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Ven 8 Mai - 18:53

roooooooo quel suspense!!! c trop bien! j'attends la suite très impatiemment ^^
Revenir en haut Aller en bas
Shana-du-22
New Member
New Member
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 21
Localisation : Avec mes amieeeeeeeees.

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Sam 9 Mai - 21:56

C'est vraiment bien moi aussi j'attend la suite! ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://Shana-du-22.skyrock.fr
Lifestream
Jidai team member & Modérateur
Jidai team member & Modérateur
avatar

Messages : 7231
Date d'inscription : 04/02/2009
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mar 12 Mai - 0:24

A quand la suite ?? J'espère que ça sera un peu moins triste ^^

_________________



Spoiler:
 


Un rêve est beau tant qu'on peut l'imaginer. Une fois réalisé il est mort.

Why is a raven like a writing desk ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lifestream.allmyblog.com
miyami
Super geek
Super geek
avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 25/05/2009
Localisation : de l'autre côté de l'ordi ....

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mar 26 Mai - 14:45

et bien, et bien? on ne mets pas la suite jeune homme?
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 03/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mar 26 Mai - 15:23

Voilà la suite. Le chapitre 2 racontant la rencontre de Bliss et Myosotis.
je l'ai rajouté aussi dans le premier post =)
____

Chapitre 2 : Myosotis

[2 ans avant la lettre concernant le décès de Myosotis]

Bliss vivait à Argelas, seule avec sa mère suite à un dramatique événement. Agée de 17 ans, elle avait surmonter cette cascade de sanglots. Comme à son habitude, elle se levait tôt dès l’aube pour s’isoler au bord d’un lac au beau milieu de la forêt à proximité de son village natal.

A destination, alors que toute chose, toute vie dans un cadre paisible soupirait. Elle accompagnait le soleil à son éveil observant chaque détail avant que la magie du silence ne cesse. Tout en marchant dans l’herbe mouillée par la rosée du matin, à l’ouverture des fleurs, ce calme et cette fraîcheur lorsque le soleil en douceur s’éveillait.
Le soupir lorsque l’on se dit que la solitude est délicieuse même si elle nous arrache le cœur…

Elle avait apprivoisé le reflet du ciel éclairci et la clarté incertaine du soleil. Et elle chantonnait doucement « At my most beautiful » qui lui rappelait des souvenirs à la fois tristes et tendres. Des images en flash, de rêves ou d’autres espoirs qui accompagnait une douce mélodie sur le rythme du petit cœur qui s’emballait.

Bliss tourna la tête, sourire aux lèvres, toujours effleurée par le vent et par les brindilles vertes. Une étreinte, une chaleur, une pensée envolée, un sourire intact et des larmes de bonheur. Dans la fraîcheur du matin, elle s’allongea dans l’herbe humide, son attention fut attiré par un petit bout de bois qui lui faisait penser à une petite poupée calcinée lui rappelant son enfance. Elle resta toute la journée à penser et à rêver sous le soleil aveuglant jusqu’à que celui-ci commençait à se recoucher. Elle se leva pour rentrer chez elle, laissant là son petit bout de bois.


Elle traversa la forêt mais une atmosphère malsaine l’imprégnait. Il y avait eu un cri de douleur qui survola la cime et fit monter l’angoisse en elle. Elle se dirigea méfiante vers l’endroit d’où émanait ce hurlement. Malheureusement, elle reconnaissait cette voix et une fois sur le lieu, elle vit le corps de sa mère qui gisait à même le sol au milieu d’un étang de sang.
Bliss ne pouvait plus bouger, il lui était impossible de fuir ou de courir demeurant là immobile, terrorisée, pétrifiée, submergée par l’atrocité répugnante de la scène.

Un homme bourru se tenait à côté, il possédait une hache dont le fer était marqué par du sang. Elle avait compris ce qui s’était tramé. Des flots d’images traversaient son esprit, les moments de sa vie qui l’avait faite souffrir par le passé ressurgir en quelques secondes.

Ne supportant plus le poids du monde qui se jouer à nouveau d’elle, elle se laissa tomber à genoux comme un objet dénué de vie. Elle était anéanti, c’était comme avant… La même sensation de mal-être qui s’était imprégné en elle après la perte de son père. Désespérée, elle voulait pleurer, mais rien…Rien ne sortait. Elle frappa le sol fortement et se mit à cracher du sang en revoyant le corps inerte de sa mère.

L’homme tenant l’arme s’avança vers Bliss et cria :


« A quoi bon vouloir pleurer petite fille ?

Tes larmes sont aussi invisibles que toi. Insipides Sanglots !

Tu n’as pas le droit… »

Et au creux de son âme, ces mots blessants résonnaient.

« Tu n’existes pour personne ! »

La hache tranchante s’affaissa et des morceaux de bois volèrent en éclats. Des petits bouts de bois tel une collection de petites poupées se mirent à danser en farandole dans cette atmosphère déplaisante afin de finir leur danse sur le sol.

« De nouveau découvrir l’Enfer. »

Cette phrase traversa l’esprit de Bliss se regardant dans un reflet ensanglanté. Elle leva son regard vers l’horizon assombri et sentit au plus profond d’elle un sentiment encore inconnu chez elle.
Se Tenait debout devant elle un homme aux cheveux d’un bleu étincelant par l’humidité de la pluie qui ruisselait le long des ses cheveux mi-longs. Il lâcha le reste d’un bouclier en bois qui lui avait servi à amortir l’impact de la hache pourfendeuse. Le barbare se tenait immobile… Une épée enfoncée dans son corps laissant déverser une cascade sanglante. Sa hache se planta dans la terre humide se mélangeant au sang. Le nouvel inconnu laissa sa lame s’ancrer en lui, insistant doucement. Le souffle court, il tira la lame. L’homme bourru ouvra grand ses yeux dont ses pupilles se dilataient. Tout en serrant les poings et les dents, il bascula en arrière, et lentement, s’approcha de sa mort. Allongé, inerte, sa vie prit fin en ce lieu sous une pluie battant son regard livide.

Dans le fracas du combat, Bliss avait fermé ses paupières, elle voulait découvrir son sauveur, son regard, même si elle pourrait en être aveugle… Peu importe… Elle voulait voir son sourire comme un espoir. Elle était seule, elle n’avait plus personne…
Elle jeta ses pupilles rongées par la tristesse vers lui, et elle voulait qu’il prenne dans la sienne sa main tendue, désespérée…


« Emporte-moi… »

Mais il ne répondit pas, impassible. Dans son soupir, elle le regarda en silence.
Bliss comme morte, à terre, au plus bas encore. Le bois jamais humide de ses pleurs invisibles, en morceaux éparpillés, comme dans un tronc une hache est plantée. Un cœur boisé qu’une lame déjà dévore.
Elle était debout, il la soutenait mais encore de larmes ses yeux perlaient.

La tristesse lui brûle le cœur à l’endroit où il a été heurté et elle sera contre elle ce qui lui était à sa portée. Désartibulée, comme jetée par dessus bord, Bliss s’endormit d’un sommeil forcé. Toutefois encore endormie, perdue dans un rêve qui la faisait souffrir et dont elle était prisonnière.

Peu de temps après, le mystérieux jeune homme portant une Bliss assoupie arriva devant une porte. Quelques secondes suivirent après qu’il est frappé à la porte lorsque celle-ci s’ouvrit doucement dans un silencieux grincement. Une jeune fille à l’allure gracieuse apparut derrière. Il se présenta sous le nom de Myosotis et après avoir interchangé différents regards vers lui et la fille endormie et meurtrie, elle comprit ce qu’elle devait faire… S’occuper de cet fille égarée dans sa tristesse et ses regrets.

Il savait et ressentait en elle une grande sagesse, il ne se trompait pas. Il lui fit confiance et lui confia Bliss. Après des remerciements et de brèves salutations, Myosotis se retourne et se dirigea vers la sortie. La jeune fille l’observa s’éloigner, puis après une certaine distance entre elle et lui, elle referma la porte. Elle s’appelait Mogami et était vouée à de grandes choses.


Fin du Chapitre 2.


Dernière édition par Myosotis le Mer 27 Mai - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mogami01
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 27
Localisation : quelque part en france.....

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mer 27 Mai - 13:01

haaaaaaaaaaaaaaan myo! c trop bien ^^bon, quelques répétitions mais on en reparlera plus tard ^^ en plus, je parais dans ton histoire? c très gentil ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Kuro'
Membre supreme
Membre supreme
avatar

Messages : 1082
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mer 27 Mai - 18:06

je doit avouez j'ai la flemme de lire XD mais ca doit etre pas mal si ya du monde qui le dit ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://kuro.power-heberg.com/site/index.html
Myosotis
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 03/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mer 27 Mai - 18:32

mogami01 a écrit:
haaaaaaaaaaaaaaan myo! c trop bien ^^bon, quelques répétitions mais on en reparlera plus tard ^^ en plus, je parais dans ton histoire? c très gentil ça ^^

T'etais au courant toute façon x)
Revenir en haut Aller en bas
mogami01
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 27
Localisation : quelque part en france.....

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mer 27 Mai - 19:57

vi mais le voir en vrai, ça fait très plaisir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 03/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mer 27 Mai - 21:25

Ca me fait plaisir et tu le sais donc c'est un plaisir =)
Revenir en haut Aller en bas
miyami
Super geek
Super geek
avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 25/05/2009
Localisation : de l'autre côté de l'ordi ....

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mer 27 Mai - 21:53

et bien, je sais reconnaitre du talent qu'en il y'en a. bravo jeune homme ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mes écrits.   Dim 5 Juil - 22:08

Ca fait quelque temps que je me dis qu'il faut que je lise ton écrit mais j'avoue que j'avais un peu la flème... je n'aime pas trop lire sur le pc. Bon, je me suis enfin lancée.


J'espère que tu ne m'en voudras pas pour mes commentaires, je pense que ca pourra t'aider à faire mieux après, ce n’est pas par méchanceté. Je te fais un commentaire en plusieurs étapes, j'espère que ca te permettra de cibler deux trois trucs qui peuvent être gênant, et puis si tu n’es pas d’accord avec moi ce n'est rien, j'aurais donné mon avis Smile



Bon alors pour commencer, le chapitre 1:




Côté technique d'écriture:


J'ai eu quelques petits accrochages parfois vis à vis des temps utilisés qui sont pas trop concordant, c’est quasiment pas voyant : au début je lisais et parfois je sentais quelque chose qui me chiffonnait et en me penchant avec attention dessus j’ai enfin trouvé que les temps étaient parfois peu concordant, mais bon ce n’est pas hyper flagrant donc no problemo.

Apres, il y a un gros problème de répétition, en fait tu fais des phrases intéressantes mais qui perdent une part de la portée du passage, de son coté original car tu réutilises plusieurs fois le même mot, ou le mot dérivé (nom commun et verbe par exemple) en à peine deux lignes. Mais bon ca une relecture intensive le corrigera je pense.

Quelques fautes d'orthographe, ou des mots mal employés, ou bien des mots qui entre dans le contexte mais pas avec le reste de la forme d'écriture que tu as (exemple : "paumée dans ce secret" :S "paumée je trouve que ca va bof là, mais tu las peut être choisi volontairement ?); enfin c’est un ensemble d'étourderies je pense, donc ce n’est pas super grave, une relecture intensive résoudra aussi le soucis.

Enfin, des petits soucis parfois sur le placement de la ponctuation, mais ca s’est peut être moi qui la place étrangement...enfin niveau virgules et points des fois j'aurais fait certains changements...



Côté contenu :


Je trouve que tu as une bonne qualité de rédaction et d'écriture, c’est assez fluide, l'histoire passe bien, elle est intéressante, lisible facilement tout en apportant un ensemble de questions, interrogations soulevées dans l'esprit du lecteur ce qui fait qu'il doit tout de même réfléchir et faire marcher son imagination (ce qui d'après moi est essentiel donc ici c’est très bien!).

Le fait que le récit commence par une lettre comme celle-ci intrigue et met une touche de suspens qui donne envie d'aller plus loin et ne rebute pas, au contraire. Le fait de voir le récit à travers le regard de Bliss sans pour autant être totalement dans son esprit est une idée bien choisie.
En effet, on ne sait ainsi pas grand chose de Bliss tout en apprenant par elle...

Il y a une dose juste de dramatique et de sombre, on ne tombe pas dans le dépressif et j'aime bien la part noire de ce passage.

Tout donne envie d'aller plus loin donc je me lance dans le chapitre deux.






Allez hop le chapitre deux :




Côté technique :


Je pense que tu as du moins relire car il y a plus de fautes: accords, temps, ponctuation, orthographe... (exemple pour la ponctuation la ligne 2 si tu la lis à haute voix dur dur :S)

Tu utilises des procédés et des tournures qui font très lyriques et poétiques (avec des rimes par exemple), technique que j’avais déjà observée au premier chapitre mais que tu affirmes ici et qui donne une touche douce ou renforce l'impact du passage suivant les cas, c'est pas mal du tout en général mais quelque rare fois ca fait peut être un peu trop, mais bon ca passe bien, ca donne un style à ton écriture qui t'es propre, une originalité.

Sinan, même petites remarques que pour le chapitre un en général.

Enfin, j'aime beaucoup les métaphores que tu utilises, celle des bouts de bois comparés à des poupées est très belle.



Côté contenu :


Bah contenu très intéressant bien qu'assez sombre, le retour dans le passé est un procédé efficace pour en apprendre plus sur les personnages. (Je précise au passage que c’est le côté sombre qui apporte une originalité au récit). Changement de point de vue puisqu'on ne voit plus qu’à travers le regard de Bliss, donc ca montre une adaptation à l'écriture de l'instant. C’est pas mal du tout, et ca permet de savoir plus de choses.

On a envie d'en apprendre un peu plus, même si on sent que ca ne va pas être que du beau. Donc bonne chose, puisque le but de l'auteur est d'être lu.

Pour l'arrivée de Myosotis, pas mal du tout, surtout que ca nous fait avoir un gros doute, en effet on se demande maintenant quelle est le climat extérieur si je puis dire de l'histoire. Est-on dans un monde comme le notre? fantastique ? merveilleux ? à quelle époque ? tout cela grâce au bouclier... donc très bonne chose : avec un seul mot tu entraines l'imagination du lecteur.


Enfin, j'ai juste un peu de mal avec ce passage :

Spoiler:
 

Je sais pas pourquoi mais je comprend pas vraiment tout là, je n'arrive pas trop à accrocher avec une impression d'écriture confuse...




Bon bah voila mon avis :S j'espère que ca te "plaira" dans le sens que ca t’aidera à t'améliorer et que ca te brusquera pas... Si tu veux qu’on en parle plus pas de problème parce que si j’écris ici tous les mots ou verbes où j’ai buté on en a pour une petite dizaine d’années Enfin bref Smile bonne continuation ca mérite une suite Very Happy !


En gros je dirais : écriture intéressante, avec beaucoup de potentiel, une bonne base créative et imaginative mais encore du travail à fournir.


PS : je me suis aperçue que c'est HYPER LONG alors :S Gomen ...
Revenir en haut Aller en bas
Ginta
Fondateur et Administrateur
avatar

Messages : 3364
Date d'inscription : 01/02/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Dim 5 Juil - 22:28

Je reconnais bien la la lectrice luwna ^^
Reine de la lecture jamais vu une bibliotheque ossi bien fourni Very Happy
Toi tu doit pas trop avoir de probleme en français ^^

En tout c je peu dire que ton commentaire est vraiment construit lol

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 03/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Lun 6 Juil - 19:05

Merci Luwna, ça me fait plaisir de voir ton argumentation.

Donc oui, quelques fautes et quelques verbes, j'essaie d'en faire le moins possible et que ça se lise sans déchiffrer, enfin j'espère que l'orthographe n'est pas catastrophique.

Les répétitions sont voulues, c'est fait exprès, comme le mot "paumée" qui a bien été mis volontairement =P.

Pour l'écriture, j'avoue que c'est assez spécial du fait de l'utilisation du lyrisme et de la poesie, mais je ne voulais pas un texte purement narratif.
Je veux et j'essaie de faire ressentir des choses au lecteur, de faire paraitre chaque événement d'une façon forte. Et aussi faire ressentir ce que je ressens car c'est ça qui me fait écrire, que j'écris de cette façon. Je veux intensifier les moments tels que le bonheur puis la mort pour que l'on se rend compte de ce que ressent Bliss.

J'ai beaucoup d'imagination mais je veux aussi laisser le lecteur s'imaginer. Des informations sur les protagonistes, les lieux, l'époque se découvriront au fil des chapitres tout en laissant toujours des interrogations et du suspense.

Sinon oui, j'écris beaucoup en métaphores, rimes, répétitions et que le recit est écris d'une façon peu commune. J'espère que ça donne une touche d'originalité . Enfin ma façon décrire correspond beaucoup à mon caractère.

Sinon pour l'extrait que tu as mis en spoiler, comme dit ci-haut, je veux alterner bonheur et malheur. Cet extrait sert à montrer le bonheur de Bliss de se balader dans la fôret, seule , libre dans un cadre merveilleux qui se contraste ensuite par l'événement tragique où elle va se rendre compte qu'elle sera seule pour toujours. En gros qu'elle passe d'une solitude qui l'apaise à une solitude qui l'a fait souffrir. Enfin aussi pour montrer la vie qui l'entoure dans le lieu qu'elle parcoure et qu'elle profite de chaque instant après la mort de son père.

J'espère t'avoir éclairer sur plusieurs points, désolé si j'ai oublié des choses.

Le chapitre 3 est basé sur le passé de Myosotis. Il est fini, mais en version manuscrit, je n'ai pas vraiment le temps en ce moment pour le mettre sur word.

Et merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mar 7 Juil - 1:16

De rien, ca fait toujours plaisir de lire les textes de d'autres personnes qui essayent de sy mettre ou s'y mettent, après on se sent moins seul dans ce cas.

J'espere que mon argumentation était construite et qu'elle va t'aider à progresser.

Pour le texte en spoiler je saisissais ce que tu voulais faire passer, et le saisie encore mieux mais je continue à avoir du mal dessus, enfin je pense que c'est fait expres mais c'est la place des mots tout ca ca me fait buter dessus... Enfin je pense que ca doit surtout venir du fait que je suis plutot une lectrice et une "écrivain" (mdr enfin j'essaie Rolling Eyes ) de textes plus portés sur le fantastique et la fantaisy mais sans lyrisme que j'ai du mal... Le lyrisme c'est quelque chose d'assez complexe à apprécier mais surtout et avant tout à maitriser... Mais comme je l'ai dit je trouve que tu t'en tire bien avec ce genre qui donne à ton texte une grande originalité tout comme tes métaphores, ca je dis chapeau Wink

Par contre, je continue à dire (arf la chieuse -_-') que certaines répétitions font de trop... Je suis d'accord avec toi, parfois il faut en faire volontairement car ca donne un impact plus fort, une impulsion au récit. Par exemple j'utilise souvent moi meme cette technique dans les discours de personne au pouvoir dans mes histoires parce que ca promulgue une force considérable aux mots prononcés. Mais je crois qu'à certains moments ca faisait trop. Enfin, si tu penses que c'est mieux ainsi c'est toi l'auteur et tu as ton idée, c'est juste un p'tit avis.

Je redis que c'est un bon point pour toi d'arriver à faire imaginer le lecteur en ne lui apportant que peu à peu les informations sur les protagonistes et le climat, c'est quelque chose que j'aime bien. Au début par exemple j'ai cru que c'était un texte de notre époque par exemple et tout est remis en question au chapitre deux par un seul petit passage, donc très bon maniement des mots!

Merci pour ton explication, j'espère que je t'aurais apporté matière à réfléchir et donc une aide Wink

J'attends le chapitre 3, bon courage pour le recopiage c'est le truc que je déteste le plus et je pense que ca doit pas être quelque chose de plaisant pour toi aussi.

Encore un petit pavé :S enfin bref ^^ ca fait de la lecture et puis ca fait un commentaire construit ... ce qui n'est pas toujours le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis
No Life in Jidai city
No Life in Jidai city
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 03/02/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mar 7 Juil - 6:47

Tu peux pas savoir a quel point ça me fait plaisir de voir quelque chose de construit et quelque chose de sincère. Je me sens moins seul.

Tout a fait d'accord pour la re-écriture sur ordinateur, c'est la raison pour laquelle elle est pas fini.

J'aimerais devenir écrivain mais bon ... ^^'.

Bref il est bientôt 6h, j'ai passé la nuit à écrire un poème, je suis usé x_x.

Un grand merci Luwna.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mes écrits.   Mar 7 Juil - 21:10

Franchement ne me remercie pas, moi aussi ca me ferait plaisir de voir des commentaires comme ca sur mes écrits alors je me dis qu'il faut au moins apporter aux autres ce qu'on aimerait les voir apporter ... (bizare comme phrase... Rolling Eyes ) Mais bon c'est sûr que ca me fait plaisir de voir que c'est un commentaire construit qui fait plaisir a lauteur Smile

Moi faut que je m'y remette j'en suis toujours au chapitre deux de l'un de mes romans ... ca commence à faire idiot de le laisser sans y toucher...

Je supporte pas de recopier ca m'agace ... mais j'aime bien parfois écrire à la main meme si c'est trop lent ... dure la vie xD

J'espere que tu nous posteras ton poème, et la suite aussi de Bliss et Myosotis :bounce:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes écrits.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes écrits.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Curiosités : Écrits du temps passé
» [BACKGROUND] - Quelques écrits hérétiques sur mon armée en cours de création..
» des liens pour promo, se faire connaitre, partager ses écrits
» Peut-on vivre de ses écrits ?
» Récits d'Ibiza et autres écrits de Walter BENJAMIN (Allemagne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ESPACE DETENTE :: Free Zone :: Litterature: Vos Ecrits, Citations, Proverbes préférés etc...-
Sauter vers: